Le cycle des biodéchets

Le projet pilote de l’Assiette au Champ consiste à construire et exploiter une installation de traitement de biodéchets.
Pour bien comprendre l’intérêt de cette installation, nous vous présentons les différentes étapes du cycle.

producteurs de biodéchets

1 – Le point de départ : les producteurs de biodéchets

Le point de départ de la filière, c’est nous, c’est vous, nos restaurateurs ou encore les cantines, les grandes surfaces.

Aujourd’hui, tous les gros producteurs de plus de 10 t/an (par exemple un restaurant d’entreprise ou de célèbres fast food) doivent trier leurs biodéchets et les valoriser pour un retour au sol par le compostage ou la méthanisation.

À partir de janvier 2024, ce sont tous les producteurs, professionnels et particuliers, qui devront le faire sans distinction du volume produit !

2 – L’importance du tri à la source

Ici, on se pose une seule question : est-ce biodégradable ? C’est-à-dire, est-ce que je pourrais le laisser se décomposer au fond de mon jardin ? Si c’est oui, c’est pour De l’Assiette au Champ !

Le tri est une habitude à prendre. On va vous aider à réussir ce geste essentiel en récoltant la totalité des déchets alimentaires :

  • épluchures de légumes, d’agrumes,
  • viandes et poissons (avec les ossements),
  • les huiles alimentaires usagées,
  • et même d’autres déchets organiques (cartons, papier alimentaire…)

Nous mettons des bacs à disposition. À chaque passage chez le producteur, un bac propre et désinfecté vient remplacer le bac plein.

tri des déchets
collecte de biodéchets

3 – La collecte des biodéchets

Le transport et le traitement de nos poubelles sont trop souvent une aberration écologique ! Vous pourriez être surpris des distances parcourues – parfois des centaines de kilomètres – et sans réelle valorisation (enfouissement ou incinération).

Avec nos collecteurs partenaires, nous optimisons au mieux la logistique et le mode de transport pour un usage local.

La fréquence de collecte est à adapter pour chaque producteur. Il faut prévoir au moins un passage par semaine.

4 – Une plateforme de prétraitement

Il y a deux conditions pour un retour au champ des biodéchets : une « absence de plastique » et une « absence de risque sanitaire ».

Installée en périphérie urbaine, De l’Assiette au Champ est la plateforme de prétraitement qui remplit ces conditions en 3 étapes :

A- Le passage des biodéchets dans un déconditionneur, pour séparer proprement les contenus organiques de leur emballage et des produits non fermentescibles. (erreur de tri, plastiques, couverts…)

B- Le broyage de la matière, nécessaire à l’efficacité de l’étape suivante

C- L’hygiénisation, c’est-à-dire le chauffage de la matière à une température bien définie, pour obtenir une matière sûre au niveau sanitaire.

Les biodéchets repartent du site de prétraitement sous la forme d’une « soupe organique » prête à alimenter le méthaniseur.

plateforme de prétraitement des biodéchets
la méthanisation

5 – La méthanisation agricole

La méthanisation est un processus naturel consistant en la décomposition de la matière organique, grâce à des bactéries qui interviennent en milieu anaérobie (en absence d’air).

La méthanisation, c’est une valorisation « 2 en 1 » qui permet la production d’énergie renouvelable (le biogaz) et de fertilisant organique (le digestat).

Dans une logique d’économie locale, nous travaillons avec des méthaniseurs à proximité du point de collecte (distance <35 km).

Nos partenaires méthaniseurs sont d’abord des agriculteurs. Producteurs locaux de notre alimentation, il deviennent aussi producteurs locaux de notre énergie.

6a – Le biogaz, une énergie d’avenir

Imaginez que le potentiel énergétique d’1 kg de vos biodéchets vous permettrait de rouler 1,5 km en voiture. Souvenez-vous, la DoLorean de « Retour vers le Futur » faisait le plein avec une peau de banane ? Nous y voilà !

Le gaz naturel, énergie du passé, fossilisée il y a des millions d’années, doit aujourd’hui laisser sa place à une énergie d’avenir : les gaz renouvelables.

Le biogaz en fait partie et ses atouts sont multiples :

  • Renouvelable, son usage est neutre en gaz à effet de serre
  • Local, il contribue à la résilience de nos territoires
  • Stockable, il est utilisable suivant nos besoins
  • Multimodal, il répond à des besoins variés : chauffage, production d’électricité et carburant avec le bioGNV.

.

le biogaz
le digestat

6b – Le digestat, un retour au sol

90% de la matière entrant en méthanisation ressort sous la forme d’un fertilisant organique appelé le digestat.  Afin de faire pousser les cultures, un agriculteur a besoin de nourrir la plante (la fertiliser) et le sol (l’amender). Le digestat épandu dans nos champs remplit ce double rôle :

  • Il est un fertilisant efficace pour les plantes avec notamment l’apport d’azote
  • Il permet l’amendement pour le sol avec l’apport de matière organique nécessaire à la vie du sol et à sa structure.

Un sol nourri permettra de produire les aliments qui rempliront nos assiettes, la boucle est bouclée !

De l'Assiette au Champ est un projet pilote d'une plateforme de traitement de biodéchets dans la région nantaise.

paul.laurent@delassietteauchamp.fr
Tél. : 06 61 37 32 27

 

Un site conçu par les Pétroleuses
avec des illustrations d'Antoine Corbineau,
hébergé de par Infomaniak,
alimenté par des énergies renouvelables